close

Cliquez ici

 

Le Triangle de feu

La réaction chimique de combustion ne peut se produire que si l'on réunit trois éléments : un combustible, un comburant, une énergie d'activation en quantités suffisantes. On représente de façon symbolique cette association par le triangle du feu. De la même manière, la combustion cesse dès qu'un élément du triangle est enlevé.

Le combustible peut être :

Un solide formant des braises (bois, papier, carton, tissu, PVC…)

Un liquide ou solide liquéfiable (essence, gazole, huile, kérosène, polyéthylène, polystyrène…)

Un gaz (butane, propane, méthane, dihydrogène…)

Un métal (fer, aluminium, sodium, magnésium…)

Ces quatre points correspondent respectivement aux quatre principales classes de feux A, B, C et D.

Le comburant est l’autre réactif de la réaction chimique. La plupart du temps, il s’agit de l’air ambiant, et plus particulièrement de l’un de ses composants principaux, le dioxygène. En privant un feu d’air, on l’éteint ; par exemple, si on place une bougie chauffe-plat allumée dans un bocal de confiture et qu’on ferme le bocal, la flamme s’éteint ; à l’inverse, si l’on souffle sur un feu de bois, cela l’active (on apporte plus d’air). Dans certains chalumeaux, on apporte du dioxygène pur pour améliorer la combustion.

Dans certains cas très particuliers (souvent explosifs comme avec l'aluminium), le comburant et le combustible sont un seul et même corps (par exemple la célèbre nitroglycérine, molécule instable comportant une partie oxydante greffée sur une partie réductrice).

La réaction est déclenchée par une énergie d’activation. Il s’agit généralement de chaleur. Par exemple, ce sera l'échauffement du frottement dans le cas de l’allumette, le câble électrique qui chauffe, ou une autre flamme (propagation du feu), étincelle (de l’allume-gaz, de la pierre du briquet ou d’un appareil électrique qui se met en route ou s’arrête). Mais il y a d’autres façons de fournir l’énergie d’activation : électricité, radiation, pression… qui permettront toujours une augmentation de la température. La production de chaleur permet à la réaction de s’auto-entretenir dans la plupart des cas, voire de s'amplifier en une réaction en chaîne. La température à partir de laquelle un liquide émet suffisamment de vapeurs pour former avec l'air un mélange inflammable dont la combustion peut s'entretenir d'elle-même est appelée point d'inflammation.


Procédés d'extinction d'une combustion :

Pour interrompre une réaction de combustion, il faut supprimer un des trois éléments du triangle du feu :

Suppression du combustible : fermeture d'une vanne ou d'un robinet qui alimente la combustion, éloignement de combustibles à proximité du feu, exutoire pour chasser la fumée (qui contient des imbrûlés), …

Suppression du comburant (étouffement) : utilisation d'un extincteur à neige carbonique, d'une couverture, aspersion d'eau sur un combustible solide (la vapeur d'eau formée chasse l'air) …

Suppression de l'énergie d'activation (refroidissement) : pulvérisation d'eau dans le cas d'une atmosphère prémélangée (mélange de gaz ou de particules combustibles et de gaz comburant), grille absorbant la chaleur (lampe de mineur "Davy"), exutoire pour chasser la fumée (qui est chaude)


L'eau peut avoir deux rôles différents :

Dans le cas d'un combustible solide, le facteur limitant est l'apport en comburant (air), le feu produisant sa propre chaleur ; l'eau étouffe donc le feu par dégagement de vapeur qui entraîne l'air et empêche l'alimentation en oxygène;

Dans le cas d'une atmosphère prémélangée, on ne peut pas séparer le combustible du comburant, la seule action possible consiste à refroidir l'atmosphère pour empêcher la flamme de se propager (la vapeur d'eau joue également un rôle de diluant).

Il existe cependant des cas où le facteur déclenchant la combustion n'est pas l'énergie d'activation. Par exemple, l'explosion de fumées est une combustion très violente des gaz imbrûlés présents dans les fumées (voir combustion incomplète) provoquée par un apport soudain d'air, donc de comburant. L'intervalle dans lequel le mélange air/gaz pourra brûler est borné par les limites d'explosivité dans l'air. Cet intervalle peut mesurer de quelques pour cent (kérosène) à plusieurs dizaines de pour cent (acétylène).

 



 
Nouvelle Adresse!

news

Nous informons notre aimable clientèle et nos partenaires que Le Groupe Smatis occupe desormais ses nouvelles installations sis a la zone d'activité d'Aboudaou, Tala Hamza.

Cliquez ici pour nous retrouver!

2017-08-02

Smatis sur Facebook

news

Nous sommes aussi sur Facebook! Rejoignez-nous sur notre page d'actualité destinée aux professionnels et aux particuliers, nous partageons quotidiennement avec vous notre expérience et beaucoup d’infos utiles, toujours dans le contexte de la sécurité des biens et des personnes.

Rejoignez-nous en cliquant ici.

2015-01-04

Extincteur Homologué!

news

En plus d’une certification AFNOR NF EN3 et pour répondre a la réglementation algérienne, notre gamme d’extincteur EuroFeu à brièvement reçu l’homologation du ministère algérien de l’énergie et des mines. Découvrez la dans  la rubrique « extincteurs »

2011-02-11

Qui est en ligne

Nous avons 59 invités en ligne

Newsletter


Copyright © 2017. GROUPE SMATIS. Designed by Mustang Communication Agency